Conférences : ACUPUNCTURE ET DOULEUR

Titre de la conférence
Neuro-acupuncture, antalgique de palier IV

Titre de l’atelier
Le Trigger Point, Roi des A Shi Xue

Programmés
Samedi 27 novembre à 9h35
Vendredi 26 novembre à 14h00

Résumé conférence

« Sans diagnostic, tout traitement est irrationnel », Hippocrate

Placebo, charlatanisme. Deux termes souvent associés aux médecines alternatives et complémentaires. Le premier est partagé avec la médecine scientifique contemporaine. Le second est insultant. Comment effacer cette appréciation très négative ? Comment faire que nos confrères prennent en compte l’intérêt d’orienter les patients chez qui le traitement occidental échoue vers l’acupuncture?
– En exposant les résultats de la pratique de l’acupuncture médicale quotidienne, en ville et à l’hôpital.
– En décrivant les cas cliniques et le bénéfice des traitements par acupuncture.

Concernant les tableaux douloureux, nous montrons que l’acupuncture (plus précisément la Neuro-Acupuncture) est souvent supérieure aux antalgiques de niveau III (opiacés) pour les douleurs non spécifiques par excès de stimulation nociceptive et quand les traitements médicamenteux des douleurs neurologiques sont inefficaces ou mal tolérés. On peut alors parler d’antalgie de niveau IV.
La démonstration est étayée par des cas cliniques : douleurs de moignons d’amputation, après AVC, Sclérose en Plaque, maladies neuro-musculaires …
Une technique nouvelle, les aiguilles sous cutanées semi-permanentes, mise au point à l’hôpital Rothschild pour les douleurs allodyniques, sera présentée.

Résumé atelier

Le trigger point, point détente ou gâchette, est un concept proposé par Janet Travell et David Simons pour expliquer les douleurs myofasciales (William & Wilkins,1983). Ils décrivent des contractures (taut band) au niveau de faisceaux musculaires et/ou des fascias. La douleur locale irradie à distance, spontanément ou à la palpation. Celle-ci permet de les localiser et de les différencier. L’étirement (stretching) fait partie du traitement (thérapeutiques manuelles, kinésithérapie, auto-training).
L’acupuncture locale est efficace, équivalente à un étirement (Hélène Langevin, 2001-2018).

A shi xue ( 阿是穴, “c’est là que j’ai mal”) appartient à l’Acupuncture Classique. Le puncturer est considéré comme une pratique d’ouvrier inférieur (Zhen Jiu Da Cheng, 1601, traduit par G. Soulié de Morant, 1939). Cependant, sa puncture est encouragée par Sun Se Miao (孙思邈), Dynastie Tang, 618-907).

La rencontre de ces deux modes opératoires ouvre d’infinies perspectives thérapeutiques à l’Acupuncture dans les douleurs aigues et chroniques de l’appareil locomoteur. Sa mise en œuvre nécessite un diagnostic occidental précis et documenté (examens complémentaires). L’application des aiguilles comprend la recherche du deqi (得氣, saisir le qi, Souffle, Énergie), de telle façon que l’on provoque la douleur ressentie spontanément et/ou celle provoquée par la palpation.

Les indications sont étendues à toutes les formes de douleurs myofasciales (post traumatiques, surutilisation, neurologiques (spasticité), post-chirurgical, …) mais concernent les douleurs tendineuses, ligamentaires, cicatricelles (peau, nerfs – névromes pathologiques),…

L’Acupuncture occidentale est une discipline dynamique aux possibilités immenses. À la diversité des tableaux cliniques répond un soin original et adaptable à chaque spécialité et à chaque patient au cours de son évolution. C’est une nouvelle dimension pour la médecine contemporaine.

Conflit d’intérêts
Aucun

SAUTREUIL Patrick
DR SAUTREUIL PATRICK
FAFORMEC-ASMAF
France

Spécialiste de Médecine Physique et Réadaptation, Grand Appareillage Orthopédique et Neuro-Acupuncture

Praticien – Attaché, service de Rééducation, Hôpital de la Salpêtrière, AP-HP, Paris

Représentant de la Faformec, International Council of Medical Acupuncture and Related Techniques, Vice Président, (Icmart)

Co – Rédacteur en chef de la revue Acupuncture & Moxibustion